L'Éducation Positive | La Méthode pour un Chiot Épanoui

L'apprentissage du chiot est une étape essentielle qui conditionnera toute sa vie de chien. Alors, autant la réussir ! Avec l'éducation positive, vous ferez taire les mythes qui affirment que le chien doit être dominé avec contraintes et punitions. Vous découvrirez qu'avec cette méthode basée sur l'écoute, l'attention et le respect, vous établirez une véritable relation de confiance avec votre chiot. Vous comprendrez ses agissements, saurez les anticiper et adapter votre apprentissage à sa personnalité. Tout en lui donnant des limites. Ainsi, votre bébé chien deviendra un adulte obéissant et épanoui. Vous êtes prêt ?

Qu'est-ce que l'éducation positive canine ?

Définition de l'éducation positive du chien

 

Elle consiste à élever son chien (ou tout autre animal) de façon bienveillante, en opposition à l'éducation traditionnelle, souvent fondée sur la domination et la punition. 

Cet apprentissage repose sur la valorisation, le respect et la motivation des bons comportements de son animal. Cela s’appelle le renforcement positif dont l'objectif est de rendre son chien épanoui, moins stressé et très heureux. De plus, la relation avec son maître est réellement favorisée. Les sciences comportementalistes ont d'ailleurs démontré par de nombreuses études qu'une pédagogie trop rigide et répressive nuisait à la santé du chien, et pouvait l'amener à des comportements agressifs.

 

Élément principal de l'éducation positive canine

 

Basée sur le respect de l'animal et sa complicité avec les humains, cette forme d'éducation s'appuie sur une notion essentielle, celle de la décision. Votre chien passe en effet sa vie à choisir :

  • Pourquoi rester aux pieds de mon maître alors que j'aimerais courir après ce chat ?
  • Pourquoi me coucher alors que je suis bien assis ?
  • Pourquoi me taire lorsque quelqu'un arrive alors que j'adore aboyer ?
  •  ...

L'éducation positive canine consiste ainsi principalement à amener votre compagnon à faire les bons choix volontairement et sans contrainte. Et surtout à vous inciter à réagir en amont au comportement du chien.

 

Comment réussir l'éducation positive de mon chiot ?

Bébé chien est enfin à la maison et tout le monde est fou de joie. Même s'il est vraiment trop mignon, ce petit va devoir apprendre les règles de conduite et les limites. Et cela dès le début, afin qu'il devienne un merveilleux compagnon bien dans ses pattes. 

 

Les principes à connaître

 

Avant d'apprendre quoi que ce soit à votre chiot, pensez à le mettre dans un contexte qui lui permet de prendre les bonnes décisions : il ne répondra jamais à votre appel s'il joue avec d'autres chiens ou si vous le lâchez en balade.

Ensuite, pensez positif. Vous aurez ainsi précisément à l'esprit ce que vous attendez de votre chiot, ce qui influencera son comportement :

  • Dites : " je veux que mon chien soit calme lorsqu'il voit des gens" au lieu de "je ne veux pas qu'il saute sur les gens",
  • "Je désire que mon chien marche à mes côtés en laisse détendue" plutôt que "Je ne veux pas qu'il tire sur sa laisse",
  • "Je veux qu'il attente avant de sortir de la voiture", "je veux qu'il ignore les chats du voisin" etc.
  •  

Enfin, félicitez votre chiot à chaque bon comportement (caresse, friandise, jouet…) et surtout agissez en amont ! Cela est inutile (et très négatif) de le punir alors que l'événement s'est produit : votre chien saute ou se sert sur la table, il a pris la mauvaise décision. Apprenez-lui à faire le choix adéquat (résister à chiper le morceau de pain) et récompensez-le quand il y arrive.

 

Comment appliquer l'éducation positive aux différents comportements de mon chiot ?

 

Quelques exemples

 

Vous le savez, votre chiot commence à découvrir le monde. Sa maman-chien n'étant plus là pour le contrôler, il va alors explorer et faire des bêtises. Et puis, aboyer, mordiller, sauter, courir après les chats… des comportements normaux pour ce jeune animal. Votre rôle ? Lui apprendre à les canaliser.  

Gardez à l'esprit que le chien adapte sa conduite aux conséquences. Donc si votre chiot mâchouille vos doigts et que vous lui donnez un jouet pour dévier son attention, il comprend que c'est l'attitude à avoir pour obtenir quelque chose. Voici quelques autres solutions pour éduquer votre bébé chien.

 

  • La propreté. La bonne vieille méthode de lui mettre le nez dedans n'indique pas au chiot où il doit faire ses besoins ! Là aussi, anticipez : sortez-le très régulièrement et surtout après ses repas, et félicitez-le dès qu'il fait. Ne rentrez pas aussitôt sinon il associera l'action à la fin de la balade !

Si vous le surprenez sur le fait, dites "non !", prenez-le et amenez-le dehors (où à l'endroit où il doit se soulager). Tout cela en douceur, mais fermement.

  • La laisse. Quand votre chiot aura accepté de marcher attaché (ce n'est pas inné pour lui), apprenez-lui tout de suite à ne pas tirer. Aussitôt que vous sentez une tension, arrêtez-vous et faites demi-tour, recommencez et récompensez-le dès qu'il agit bien. Bien sûr, c'est à débuter dans un environnement non stimulant pour le chiot.
  • La position assise ou couchée. Lorsque vous agitez une friandise au-dessus de la tête de votre chiot, il va s'asseoir ou se coucher par réflexe. Prononcez alors le mot et félicitez-le. Il répondra favorablement après quelques répétitions.
  • La joie débordante. Votre chiot saute sur vous dès qu'il vous voit ? Ignorez-le et ne répliquez pas. Tournez-lui le dos. Récompensez-le si la prochaine fois, il ne saute pas dans une situation identique,
     

Comment l'éducation positive m'aide-t-elle à réagir aux mauvais comportements de mon chiot ?

 

Là encore, restez dans la bienveillance (même si ce n'est pas toujours facile). Le gronder, le rejeter ou le battre alors que l'action est faite ou en cours, ne sert à rien qu'à obtenir un chien craintif, méfiant… et peu obéissant !

Le meilleur conseil sera d'agir aussitôt quand votre chiot a un comportement qui vous déplaît, et de l’interrompre. Sinon, il ne comprendra pas. Par exemple, lorsqu'il tire sur sa laisse, n'attendez pas 10 min pour vous arrêter et faire demi-tour. Faites-le immédiatement et vous verrez qu'à force de répétitions, votre chien n’agira plus de la sorte.

Utilisez la récompense de manière appropriée. Votre chiot aboie dès qu'il sort, et quand il cesse, vous le récompensez. Il va comprendre qu'aboyer puis arrêter mérite une friandise. Alors qu'il faudrait le complimenter "légèrement" s’il accède à votre demande. Par contre, le féliciter grandement, même en exagérant, s'il n'aboie plus une fois dehors.

 

Comment utiliser l'éducation positive sans se décourager ?

 

En gardant à l'esprit que la qualité essentielle pour réussir l'éducation est la patience ! Et aussi d’admettre que le chemin de l’apprentissage sera fait de haut de bas. Votre chiot a sa personnalité et ses propres capacités et vous les vôtres ! Alors si vous pensez ne pas y arriver, gardez confiance et continuez ! Voici également quelques idées à abandonner :

  • On ne punit pas avec l'éducation positive. Eh bien, si. Avec bienveillance : votre chien saute, et vous l'ignorez. Il attendait des caresses, votre action est une sanction.
  • On est laxiste avec cette éducation. Faux ! On apporte un cadre au chiot, mais toujours dans la gentillesse. Par exemple, si votre chien déchiquette le canapé, vous l'arrêtez en lui donnant un ordre comme "stop" ou "laisse". Puis travailler cet ordre régulièrement avec des choses attrayantes dont il devra désintéresser sur demande.
  • On doit dominer notre chiot. Là aussi, ce n'est pas vrai. Aucune interaction dominant/dominé n’a sa place dans l'éducation d'un chiot. Juste de la confiance, de la communication et donc de l'échange.
  • On va rendre son chien énorme : le récompenser signifie lui donner ce qu'il aime, caresse, jouet, et friandise coupée en petits morceaux à chaque fois…

 

Voilà, vous êtes prêt à construire une formidable relation de confiance avec votre chiot ! En fonction de son caractère et de ses capacités d'apprentissage, vous avancerez plus ou moins vite. Surtout, ne vous découragez pas… Comme les enfants, le petit chien fera son apprentissage peu à peu. L'important est d'être à son écoute et de lui prodiguer toute l'affection dont il a besoin pour son équilibre.
 

Vous souhaitez en apprendre davantage
sur l'éducation et la santé de votre chiot ?
C'est possible en regardant les conférences
du Congrès du Chien.
L'inscription à la prochaine édition est gratuite.

ACCÈS IMMÉDIAT
Gratuit

Sur simple inscription !
 

Tout comme vous, nous détestons le spams.
Vos données sont précieuses et resteront confidentielles.